Aller au contenu

Archives

Table des matières
Ouvrir la table des matières >

A l'occasion de l'anniversaire de la librairie en 2019, nous avons édité et offert un livre de souvenirs. Voici donc les meilleurs moments de rencontres de nos dix premières années...

Table des matières
Ouvrir la table des matières >

Sorj Chalandon – Le quatrième mur – Grasset

8 octobre 2013

L’été 2009 fut consacré, en ce qui me concerne, à l’aménagement d’un local au 4, rue Saint-Jérôme pour la création d’une future librairie. Je passe donc mon été entre pots de peinture et pinceaux, étagères vides, informatique et finalement peu dans les livres de la rentrée. De la rentrée, je ne sais quasiment rien, et ne vais rien lire avant de recevoir mes premiers colis. Sauf un jeu d’épreuves, un seul, celui de La Légende de nos pères de Sorj Chalandon. De Chalandon, je n’avais rien lu jusqu’alors et plus le temps passe, plus j’ai plaisir à argumenter sur ce roman qui m’a doucement bouleversé. En voulant en connaître un peu plus sur l’auteur, je lis Mon traître et Le Petit Bonzi, respectivement troisième et premier roman. Sorj Chalandon est un ancien reporter de guerre et, en trois romans, on peut voir le déroulement de ses principales thématiques que sont le mensonge, la trahison et la profonde blessure due à des relations paternelles conflictuelles. À la sortie du roman suivant, Retour à Killybegs, je réalise que cet homme est devenu un de mes auteurs fétiches, que son interprétation du monde m’est devenue fondamentale et que sa manière de la transmettre, dans une deuxième vie de romancier, est une lecture salutaire. L’enthousiasme qui me pousse à partager cette découverte et la gratitude que cela provoque en retour me font dire qu’une rencontre doit s’imposer prochainement. Je me sens prêt à lui réserver l’accueil qu’il mérite et je sais que de nombreux lecteurs suivront. À la suite d’un bref contact avec les éditions Grasset à l’occasion de la venue de Frédéric Richaud (voir article sur Luc Dietrich), je sais aussi que ce n’est pas gagné. Mais je suis déterminé et Le Quatrième Mur est mon roman préféré de la rentrée 2013. Je décide dans un orgueil sûrement patibulaire que je ne pourrai rien organiser si je ne reçois pas Sorj Chalandon. Je me sens dans une légitimité capricieuse mais tant pis !

Les dieux m’auront entendu, à n’en pas douter, par l’intermédiaire d’une journaliste de France 3, Myriam Figureau, ancienne élève de Chalandon à qui je dois cette belle soirée. Comme ses deux romans sus-cités sur l’Irlande, Sorj Chalandon a composé Le Quatrième Mur à l’aide de ce qu’il appelle ses « pages de gauche », c’est-à-dire les notes personnelles consignées pendant ses reportages qui n’étaient pas destinées à la rédaction. Il y raconte comment Georges, à la suite de son meilleur ami Samuel, militant metteur en scène, hospitalisé, va tenter de réaliser une réelle utopie en pleine guerre du Liban : monter Antigone de Jean Anouilh au cœur de Beyrouth pour une représentation unique – une trêve en quelque sorte – dont les comédiens seront choisis parmi toutes les communautés en conflit. L’auteur y décrit un Beyrouth qu’il a bien connu en même temps qu’une histoire d’amitié, de loyauté et d’engagement exceptionnelle.

Je retrouverai Sorj Chalandon à plusieurs reprises après cette soirée, notamment lors de la première de l’adaptation théâtrale du Quatrième Mur au théâtre des Asphodèles. Là encore, conforme à sa prodigieuse humanité, il fera preuve d’une attention et d’une générosité rares envers l’équipe du théâtre. Vraiment bouleversant

Recherchez et commandez

Sur chezmonlibraire.fr,
vérifiez la disponibilité de vos ouvrages et commandez-les facilement en ligne.
Venez ensuite les retirer directement à la librairie !
Paiement en ligne possible sur demande.

Fermer la modal

Table des matières