Aller au contenu

Archives

Table des matières
Ouvrir la table des matières >

A l'occasion de l'anniversaire de la librairie en 2019, nous avons édité et offert un livre de souvenirs. Voici donc les meilleurs moments de rencontres de nos dix premières années...

Table des matières
Ouvrir la table des matières >

Antoine Choplin – Quelques jours dans la vie de Tomas Kusar – La Fosse aux ours

10 mai 2017

Antoine a inauguré les rencontres à La Voie aux Chapitres en octobre 2009 avec un de ses romans les plus singuliers, Apnées, qui est, avec Léger fracas du monde et Partiellement nuageux, le paroxysme de sa plume tout en nuances, en douceur, en détails, en silences. C’est comme cela qu’on reconnaît le style Choplin. Il sait créer des images et des sensations extrêmement précises. Son écriture est presque physique pour son lecteur car elle convoque tous les sens à la fois. D’une nature peu expansive, je ne le remercierai jamais assez de s’être prêté au jeu de la première. Je l’avais choisi aussi parce que nous avions expérimenté l’exercice dans une autre librairie pour L’Impasse (le livre d’Antoine que je voudrais que tout le monde lise, mais qui n’est plus trouvable, entende qui peut !) et que je me sentais sécurisé à ses côtés pour démarrer cette aventure. Mais ma gratitude pour lui va bien au-delà de cette première soirée. Comme pour Jeanne Benameur, le compagnonnage qui s’est opéré entre la librairie et lui, sa fidélité, m’ont emmené jusqu’au massif de Belledonne durant cinq belles années pour y être le libraire du festival de l’Arpenteur, festival aux multiples arts qui a lieu début juillet pendant dix jours et dont il est, avec Céline Saint-Martin, le directeur. Au beau milieu de la montagne, son équipe et lui savent allier culture et nature dans des moments de découvertes, de convivialités et d’émotions qu’on rencontre rarement.

Quelques jours dans la vie de Tomas Kusar marque sa troisième visite. En pleine écriture de celui-ci, sur un bout de trottoir des Adrets (lieu du festival), il me dit être en train de terminer un livre à propos de Vaclav Havel, militant et dramaturge qui passera, à la fin des années 80, de dissident du régime communiste, souvent chahuté et emprisonné, à celui de président de République tchèque. Depuis la chute du mur de Berlin, ces personnages de l’Histoire ont été quelque peu oubliés mais je me souviens immédiatement avoir acheté avec mon premier chèque les Discours de Havel, livre à l’époque très suivi par le lectorat français. C’est en partant de photographies officielles qu’Antoine entend raconter l’histoire d’amitié en partie réelle qui lia Havel à un jeune garde-barrière, Tomas Kusar, sensible et passionné par la photo. De cette simple amitié, Kusar épousera petit à petit l’idéologie politique que porte Havel et deviendra tout d’abord l’un des protagonistes du combat puis le photographe officiel du futur Président.

Nombre de romans d’Antoine Choplin abordent la grande Histoire par le petit bout de la lorgnette. C’est le cas de L’Impasse, du Héron de Guernica et d’Une forêt d’arbres creux. Le double intérêt de ses livres, c’est que sa plume n’a pas d’égal pour rendre compte de ce genre-là et c’est toujours une magnifique façon de mettre en relief l’enrichissement de notre mémoire. En marcheur passionné qu’il est, je voudrais utiliser cette formule de remerciements pour les longs chemins parcourus ensemble.

Recherchez et commandez

Sur chezmonlibraire.fr,
vérifiez la disponibilité de vos ouvrages et commandez-les facilement en ligne.
Venez ensuite les retirer directement à la librairie !
Paiement en ligne possible sur demande.

Fermer la modal

Table des matières