Aller au contenu

Archives

Table des matières
Ouvrir la table des matières >

A l'occasion de l'anniversaire de la librairie en 2019, nous avons édité et offert un livre de souvenirs. Voici donc les meilleurs moments de rencontres de nos dix premières années...

Table des matières
Ouvrir la table des matières >

Régis de Sà MoreiraLa Vie – Au Diable Vauvert

4 octobre 2012

Encore un heureux hasard de l’ordre alphabétique, me voici convié à terminer ce livre de chroniques avec un roman étrange au titre large et universel. Audacieux et éblouissant, Régis de Sá Moreira est associé à deux beaux moments de rencontres, où la création littéraire côtoie le jeu dans un processus poussé très loin dans son inventivité. Comme beaucoup, j’ai découvert l’auteur avec son fameux Libraire publié en 2004, livre que j’ai mis longtemps à ouvrir par peur d’un miroir trop déformant d’une réalité trop connue. Il n’en était rien pourtant car c’était mal connaître l’univers décalé et joyeux de Régis de Sá Moreira qui contait en fait les aventures rocambolesques d’un libraire misanthrope ! Puis je lus Zéro tués et Pas de temps à perdre qui confirmaient cette appétence pour la drôlerie en même temps que la maîtrise du roman.

Mais la présentation de La Vie par l’éditeur à l’été 2012 me fait comprendre que Régis de Sá Moreira marque une étape supplémentaire dans la recherche littéraire. Ce qui fait que je dis oui à une rencontre rien que sur le principe du livre, confiant en la rigueur et l’humour du bonhomme. Le principe du livre ? À l’instar d’un Marabout-de-ficelle d’une comptine bien connue, Régis de Sá Moreira convoque des instants de vie en trois ou cinq lignes. Le temps de faire connaissance avec une situation et un nouveau personnage reprend le fil de la narration pour le paragraphe suivant, et ainsi de suite. Évidemment, pour tenir le processus jusqu’au bout sans s’ennuyer, il faut faire fi du temps et de l’espace et pouvoir ainsi convoquer des personnages morts ou vivant sur une autre planète. Très inspiré d’une écriture cinématographique à la Bertrand Blier, le livre tient en 119 pages et compte 481 personnages, provoquant immédiatement la bonne humeur (ou l’agacement) chez le lecteur. La performance est folle mais le pari est gagné. La vie ne ressemble à aucun autre livre.

Aussi, quand on invite Régis de Sá Moreira en librairie, c’est un peu comme si un ami arrivait dans une soirée avec un nouveau jeu de société. Bien sûr que l’on a envie de connaître les coulisses d’un projet tellement dingue et la rigueur qu’il faut pour le mener à bien. Mais, pour Régis, la meilleure façon de le savourer est de commencer une partie… de lecture !

 Comme lui, sans doute, j’ai frôlé le désir de mettre tout le public à contribution mais finalement d’une lecture commencée obligatoirement à deux (le livre l’exige), nous nous retrouvons vite à poursuivre à trois, rejoints bientôt par un lecteur participant. Il n’en fallait pas plus pour faire ressentir la richesse ludique de ce roman et toute ma reconnaissance à La Vie !!!

Recherchez et commandez

Sur chezmonlibraire.fr,
vérifiez la disponibilité de vos ouvrages et commandez-les facilement en ligne.
Venez ensuite les retirer directement à la librairie !
Paiement en ligne possible sur demande.

Fermer la modal

Table des matières